Zhen Jiou


Des textes antiques gravés sur des omoplates de daims et des carapaces de tortues attestant de l’utilisation de ces aiguilles de pierre ont été datés, par la thermoluminescence et le carbone 14, à 2 500 ans avant notre ère.

Le Canon de la Médecine Interne de l’Empereur Jaune, compilé au second siècle avant notre ère, demeure la Bible de l’acupuncture classique.

Le premier ouvrage occidental sur l’acupuncture Secrets de la Médecine des Chinois fut rédigé par un jésuite anonyme en 1671.

Le moxa, terme provenant du japonais Mokusa (pointe qui brûle), était jadis effectué avec des brandons ou des charbons incandescents. Cette méthode étant jugée trop douloureuse par le patient, on utilise désormais des petites boulettes formées de duvet d’armoise, que l’on dépose sur une rondelle de gingembre et que l’on fait brûler lentement sur le point à traiter.

Le terme chinois désignant l’acupuncture est Zhen Jiou (Tchen Tchiou), c’est-à-dire « aiguille et cautérisation ».

C’est dire l’importance qu’avant jadis les moxas en énergétique traditionnelle chinoise.

L’acupuncture moderne recense plus d’un millier de « points » d’acupuncture.
 
Les « points » d’acupuncture peuvent subir de légers déplacements en fonction des horaires et des saisons.

 
L’acupuncture a été reconnue comme une science médicale à part entière par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 1979. Cet organisme placé sous le contrôle de l’ONU recommande son utilisation.

 
Le traitement de ces « points » peut être plus ou moins efficace en fonction de l’horaire choisi.

- Il est déconseillé de se faire traiter par l’acupuncture par temps d’orange, de tempête ou de brouillard intense !
 
La prise de pouls chinois est importante mais ne constitue pas l’essentiel du diagnostic.
Il est existe 9 types d’aiguilles dans chacune possède un usage spécifique.
Votre acupuncteur énergétique utilise des aiguilles stériles jetables mais peut également vous proposer vos propres aiguilles traditionnelles, qui seront réservées à votre usage exclusif.



 
Qu’est-ce que l’acupuncture énergétique ?

L’Acupuncture énergétique selon Master Tung agit sur la régulation de nos fonctions vitales par stimulation cutanée, c’est-à-dire que l’aiguille est placée sur un point spécifique du corps, point correspondant à une fonction physiologique particulière. Tous ces “points” sont reliés entre eux par un système appelé “méridien”, un véritable réseau qui unit le corps à l’esprit et agit comme un axe de communication entre l’extérieur et l’intérieur (notre physiologie).

Dans l'énergétique traditionnelle chinoise, l’acupuncture énergétique fait partie des pratiques traditionnelles très en vogue.
Au côté de certaines médecines non-conventionnelles, l’acupuncture énergétique est devenue complémentaire à de nombreux parcours de soins et traitements. Inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l'UNESCO depuis 2010, l’acupuncture énergétique est une pratique qui traite des clients par des techniques d’implantation et de manipulation d’aiguilles très fines sur des points précis du corps.

Véritable chirurgie de l'énergie, l'acupuncture énergétique va permettre de rétablir un nouvel équilibre. Les textes médicaux chinois disent que le corps humain est parcouru par des lignes énergétiques nommées méridiens, au nombre de douze, chacun correspondant à un organe. Par l'intermédiaire de points situés sur leur trajet, on peut agir directement sur les organes visés (estomac, rate, intestin, etc.). Si la rate est surchargée ou le foie engorgé, les problèmes surviennent. Les aiguilles plantées sur des points précis stimulent ou inhibent leur fonctionnement selon les besoins.



Une séance d’acupuncture énergétique se déroule généralement dans le centre bien-être de l'acupuncteur en énergétique chinoise, qui va avant tout faire un bilan énergétique. L'harmonisation par l’acupuncture peut dans certains cas être complémentaire à d’autres prescriptions. Selon les troubles diagnostiqués et les consultants, une séance d’acupuncture énergétique peut avoir des effets visibles et rapides.

Situation actuelle en 2018

La France reste l’un des derniers pays de l’Union Européenne à ne pas avoir intégré les médecines non conventionnelles malgré la directive Européenne Collins-Lannoye de 1997.
Seuls les médecins, docteurs en médecine peuvent exercer librement l'Energétique Traditionnelle Chinoise (ETC) et notamment l’acupuncture (passage de la barrière cutanée avec une aiguille) s’ils ont obtenus le diplôme universitaire (DU) d’acupuncture.

Malgré cela, la profession est tolérée pour les non médecins. Seuls la qualité de l’enseignement, la durée de formation et le respect éthique et déontologique permet d’orienter le choix de ceux qui souhaitent s’engager dans ce métier.





Pour en savoir plus sur l'acupuncture


Méridiens de la médecine chinoise, vue de face
Par David Brun, auteur du blog Tuina et diététique chinoise