La fibromyalgie ?
Effectivement, à l’heure actuelle on parle de plus
en plus d’une maladie multifacettes, multisymptômes
: la fibromyalgie, encore appelée «
fibrosite ».
C’est un peu la « boîte de pandore » où on va
mettre toute une série de symptômes
inexpliqués et à laquelle on donne un nom
générique.
Avant, tout le monde était spasmophile,
maintenant tout le monde devient
« fibromyalgiques ».
Je vais tenter d’expliquer ce que l’on entend par
réellement « fibromyalgie » pour « démystifier
» cette maladie.
Dans la Chine ancienne, cette pathologie n’était
pas décrite en tant que telle, pour la bonne et
unique raison que les symptômes que
présentent le patient ne sont considérés que
comme la cime de la maladie, l’expression, le
signal d’alarme d’un déséquilibre interne.
En Occident, on met un nom sur une série de
ces symptômes, ici, la fibromyalgie.
On pourrait dire qu’il y autant de cas différents
de fibromyalgies que de patients.
Cela veut dire aussi qu’il n’y aura pas le
médicament anti-fibromyalgie. C’est en
quelque sorte une maladie « généraliste »
comme peut l’être la dépression et bien d’autres
encore.
En MTC, le diagnostic consiste à comprendre la
racine, le « Ben » du déséquilibre.
Nous allons voir que les trois « logiciels-organes
» incriminés vont être (comme dans la
spasmophilie d’ailleurs) :
•le Foie,
•la Rate et
•les Reins.
En MTC, on considère que la fibromyalgie fait
partie des maladies rhumatismales courantes qui
n’affectent pas en premier lieu les articulations.
Les Chinois appellent cela « un rhumatisme
diffus », Zhou Bi, ou un « rhumatisme
musculaire » ; Ji Bi.
Je vais tenter de faire en quelques lignes un
résumé de l’approche des rhumatismes en MTC.
Il faut s’en référer à la conception chinoise quant
à la notion d’agression de l’organisme par des
perversités et la notion d’énergie de protection.
Le terme général signifiant rhumatisme est Bi
Zheng.
On considère que dans un premier temps, une «
attaque externe » peut se produire, profitant
d’un affaiblissement passager du corps.
Ce sont le Vent, le Froid et l’Humidité qui nous
intéressent ici pour les rhumatismes.
•Le Vent c’est le vent du climat et tout ce qui
est véhiculé par le Vent : microbes, virus, etc.
•Le Froid, c’est celui du climat, mais aussi celui
par exemple véhiculé par l’absorption excessive
d’aliments de nature froide.
•De même que pour l’Humidité.
Normalement le corps aurait dû rejeter ces
perversités au-dehors. Mais dans certains cas que
l’on développera plus tard, elles restent à
l’intérieur.
Elles peuvent y rester ainsi « cachées » pendant
plusieurs mois, voire plusieurs années.
Et au détour d’une autre attaque externe, elles
peuvent se « réveiller » et c’est le rhumatisme
qui se déclenche. Vous apprendrez plus tard que
la notion de « maladie cachée » est très
importante en MTC.
Le Nei Jing dit : « Quand le Vent est
prédominant, on a un rhumatisme erratique qui
se déplace, Xing BI.
Quand c’est le Froid, c’est un rhumatisme
ponctuel, douloureux, Tong Bi.
Si c’est l’humidité, qui est prédominante, le
rhumatisme sera localisé la plupart du temps en
bas du corps et souvent caractérisé par des
gonflements et de la rougeur, Zhao Bi .
En ce qui concerne la fibromyalgie, les deux
perversités incriminées en priorité seront le
Froid et l’Humidité.
Voyons cela au travers des symptômes courants
que l’on trouve dans la fibromyalgie.
Ils sont très variés, mais ce qui prédomine c’est :
•Des douleurs diffuses et chroniques des tissus
mous.
Ce sont souvent des douleurs lancinantes. Il
existe de nombreux points douloureux très
souvent symétriques dans le corps que l’on
appelle les points A Shi, qui se localisent dans
plusieurs endroits en même temps.
•De la fatigue dans tous les cas.
•Très souvent des troubles du sommeil.
•Les jambes « sans repos ».
•Des douleurs lombosacrées chroniques.
•Des états pré-dépressifs ou dépressifs.
Une des particularités de ce syndrome est que les
tableaux psycho-affectifs et physiques sont
étroitement liés.
Cette pathologie finit par altérer gravement la
qualité de vie et la santé mentale du patient.
Un autre trait commun aux fibromyalgies est ce
que l’on appelle le tableau de
« blocage du l’énergie du Foie ».
Le rôle principal du Foie est de faire circuler. On
dit que c’est « le maître du dégagement et de la
propulsion des énergies ».
De même, le Foie permet de supporter ou
d’éliminer les fatigues physiques.
Quand le Qi du Foie est bloqué :
•Le sang et l’énergie circulent difficilement dans
l’organisme et ont tendance à stagner. Ces
stagnations peuvent se déclencher dans
n’importe quelle zone de l’organisme.
Or une stagnation déclenche des gonflements,
de l’inflammation et est cause de douleurs. D’où
les douleurs généralisées dans le corps.
•Ce blocage va être à l’origine de la fatigue, du
manque de force, de la perte d’endurance, du
manque de passage à l’acte, de l’insomnie de
deuxième partie de nuit.
•A la longue, ce blocage engendre du Feu, d’où
l’anxiété et l’irritabilité.
La montée du feu trouble le Coeur-Esprit d’où
les troubles du sommeil, surtout les difficultés
d’endormissement et les maux de tête.
•Le Foie bloqué agresse la Rate, empêchant
celle-ci de bien fonctionner. Cela entraînera des
problèmes digestifs tels que les selles molles, les
gonflements et les douleurs abdominales.
En comprenant bien ce tableau, on peut
considérer que le blocage du Foie et la
déficience de la Rate constituent le Ben, la
racine, le terrain, le prédisposant de la
fibromyalgie.
Alors que les agents pathogènes n’en
constituent que le Biao, la cime, le facteur
déclencheur qui ne peut agir que par la présence
de ce déséquilibre interne.
C’est le dysfonctionnement du Qi du Foie qui
entraîne un dysfonctionnement de la Rate, d’où
une production insuffisante de Qi et de sang et
une stagnation.
Il s’ensuit que l’énergie nutritive, Ying Qi et
l’énergie défensive, Wei
Qi sont insuffisantes, que la chair et les muscles
qui dépendent de la rate ne sont plus fermes.
Je vous rappelle aussi pour mieux comprendre la
symptomatologie que tous les tendons de
l’organisme sont à mettre en relation avec le
Foie et les muscles et les chairs avec la Rate.
Entre en jeu un autre facteur évident, c’est un
affaiblissement de la «batterie des Reins », une
baisse des défenses immunitaires.
Ce cocktail permet alors au Froid et à l’Humidité
de pénétrer facilement dans l’organisme, de
déclencher la fibromyalgie et de l’autoentretenir.
C’est ce que l’on appelle une maladie
d’autodestruction.
Il est frappant de noter que la fibromyalgie
touche beaucoup plus les femmes que les
hommes.
Il y a plusieurs raisons à cela.
La femme est plutôt Yin alors que l’homme est
plutôt Yang. Il n’y a rien de péjoratif à cela, bien
au contraire. Quand on sait que le Yin est un
trésor, un concentré de richesse que le corps doit
absolument préserver.
Mais le revers de la médaille est que la femme a
plus de chance d’accumuler du « froid » à
l’intérieur de son corps.
D’autre part, le sang, Xue joue un rôle essentiel
dans les menstruations, la procréation, la
grossesse et l’accouchement.
Or ces différents facteurs entraînent un déficit de
sang, une perturbation de certains méridiens
comme Chong Mai, Ren Mai, Du Mai et Dai
Mai, mais aussi une insuffisance de Qi.
Ce terrain permet alors aux Xie Qi, aux
perversités, aux agents pathogènes externes de
pénétrer plus facilement dans le corps et
d’obstruer les Jing Luo, les méridiens en causant
des douleurs. Mais aussi que s’installe plus
facilement un état de froid et d’humidité
internes.
Quand vous allez voir un praticien en MTC et
que vous êtes catalogué « fibromyalgique »,
celui-ci n’en aura que faire.
Il va juste au travers de son diagnostic par les
pouls, la langue, l’interrogatoire et l’examen
visuel voir « l’état de vos organes internes ».
Il va s’appliquer à vous traiter selon une vision
holistique du corps humain.
Il va s’attacher à débloquer et à renforcer les
fonctions des organes internes et à renforcer vos
défenses immunitaires.
Et votre corps reprendra alors le dessus et
d’autodestruction va repasser dans sa fonction
primordiale d’auto guérison.
Mais vous pouvez d’ores et déjà vous prendre en
main, en considérant peut-être que vous n’êtes
plus un effet, mais une cause.
Avant tout vous allez commencer à agir sur
votre diététique en enlevant tous les facteurs
pouvant générer de l‘humidité à l’intérieur de
l’organisme :
•Arrêt total des tous les dérivés du lait de vache.
Ce simple arrêt pendant trois mois peut déjà
régler les trois quarts de vos problèmes.
•Réguler la manière d’hydrater votre corps et ne
pas le transformer en barrique.
Vos Reins sont une machine à filtrer les déchets
et non pas les liquides.
Concept à ne pas oublier.
•Pendant un certain temps, éliminez tout type
de yaourts qui ne sont qu’un concentré
d’humidité.
•Éviter de manger trop de crudités.
•Plus dur encore, se passer d’un excès de sucres
rapides et de chocolat.
•Et bien sûr se départir d’un maximum de
graisses saturées (charcuteries, etc.)
Et puis agir sur vos émotions et surtout votre
gestion de la colère et sur la diminution des
soucis et du stress. Ils ne doivent pas s’installer
trop longtemps dans le corps.
La recette miracle : « Diminuer l’importance ».
Agir sur la libre circulation du sang et d’énergie
dans votre corps par la pratique d’automassages,
la conservation de la souplesse de vos
articulations, la pratique de la respiration du Qi
Gong, de la marche…
Pour en terminer avec cette approche « chinoise
» de cette pathologie, je vais vous donner ma «
recette personnelle » qui s’avère très efficace
dans une majorité de cas :
•Le « chauffage » du nombril
•Le massage en Digitoponcture des deux 34VB
•Les détections manuelles des points
douloureux, qu’ils soient sur les méridiens ou
des points hors méridiens (points AShi) et le
massage ponctuel de ces points en
Digitoponcture.
Si vous avez bien saisi la « philosophie » de cette
maladie, c’est en vous prenant en charge «
réellement » et pas uniquement de manière
livresque ou intellectualisée que vous éviterez
d’être dépendant à vie d’antidépresseurs, d’antiinflammatoires,
de somnifères.
Il faut donc éviter de se voiler la face devant le
nom pompeux d’une maladie qui vous sert
d’alibi, de refuge mental pour vous dédouaner
de tout effort de Vie.
Vous prendre en main est le but de ce modeste
travail.
Et je le redis encore une fois : « Apprendre à
devenir une cause et non pas un effet ».